Psychologie positive

Champ récent de la psychologie (1998) qui se consacre à l’étude du fonctionnement humain optimal. C’est un domaine dynamique qui fait l’objet de nombreuses études scientifiques sur ce qui favorise la santé, le bien-être, la performance. Ses sujets d’études principaux sont par exemple : les émotions positives et la gratitude, le sens de la vie et l’engagement vers un but, les relations saines, l’empathie, la motivation, la satisfaction, l’expérience optimale (flow), l’espoir et l’optimisme, la résilience, la mindfulness.

Ce que la psychologie positive n’est pas…

"La psychologie positive ne doit pas être confondue avec une psychologie naïve qui annihilerait tout sentiment de blues et d’inquiétude. (…) Elle n’est donc pas une méthode Coué d’auto-persuasion selon laquelle « tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes »"
Jacques Lecomte (dir.) (2009). Introduction à la psychologie positive, Paris, Dunod.

A ne pas confondre avec la pensée positive !

La psychologie positive ne consiste pas à « mettre des lunettes roses » elle ne nie pas les épreuves et les problèmes, elle étudie les déterminants de l'épanouissement humain. Comment se développe une vie riche de sens et de potentialité ? Qu’est-ce qui fait que les gens qui vont bien vont bien ? Qu’est-ce qui fait que les gens performants sont performants ? Par quels mécanismes les personnes surmontant des épreuves se renforcent et se développent ?

www.bepositive.fr