Risques PsychoSociaux (RPS)

Définition des risques psychosociaux (RPS) :
(source : site de l’ANACT, Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail)

Selon les services du ministère du Travail, les risques psychosociaux « recouvrent en réalité des risques professionnels d’origine et de nature variées, qui mettent en jeu l’intégrité physique et la santé mentale des salariés et ont, par conséquent, un impact sur le bon fonctionnement des entreprises. On les appelle "psychosociaux" car ils sont à l’interface de l’individu (le "psycho") et de sa situation de travail ».

Les RPS sont donc un phénomène multiforme dans lequel on regroupe en général stress chronique d’origine professionnelle, harcèlement moral, harcèlement sexuel, agressions et violences internes ou externes à l’entreprise, et syndrome d’épuisement professionnel.

Cependant, il n’existe pas de définition légale pour ces risques. A défaut, des accords européens et nationaux proposent des définitions pour le stress, le harcèlement et les violences. De son coté, l’Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail de Bilbao écrit qu’un « état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face ».

Des risques plurifactoriels
(source : site Travailler mieux du Ministère du travail)

Si tout le monde s’accorde à souligner la plurifactoralité des RPS qui caractérisent à la fois l’organisation du travail et les relations interindividuelles, il est important de rappeler que les facteurs à l’origine des RPS sont connus et mis en évidence par une littérature scientifique foisonnante. Ils peuvent être regroupés en 4 grandes familles de facteurs :

www.bepositive.fr